Dans le sillage de Sindbad

L’exposition Dans le sillage de Sindbad suit une route maritime séculaire reliant l’Afrique orientale à l’Inde dont le Sultanat d’Oman est le pivot. Le boutre, caboteur à voile omniprésent de Zanzibar à Calicut, est le fil conducteur de ce périple en océan Indien.

Au fil de récits graphiques appuyés sur les dessins de Claire et Reno Marca et Jean-Claude Crosson, le visiteur est invité à découvrir les liens unissant des cultures millénaires.

Au cœur des échanges entre Afrique, Arabie et Asie du Sud-est, Oman, la sentinelle du Golfe, s’est forgé une identité particulière, multiculturelle et métissée, qu’elle doit à sa maîtrise des mers. «Finistère» de la péninsule arabique autant que porte d’entrée du Golfe, Oman a été au centre d’un réseau de routes du commerce et du savoir animant l’Océan Indien depuis des millénaires. L’empreinte de cette relation se retrouve aujourd’hui d’Afrique de l’Est en Asie et le boutre en est l’allégorie. Composée d’une centaine de dessins, photographies et objets, l’exposition invite le visiteur à emprunter la route maritime qui conduit de Zanzibar à Mascate, puis de Mascate à Calicut. Au fil du voyage, il découvre la culture Swahili, le rôle des moussons, la navigation astronomique et le ciel des arabes, ses navigateurs et leur poésie nautique. Il s’arrête dans les ports de Mutrah et dans les chantiers de Sur, avant de repartir dans le sillage du pilote Ibn Majid vers Calicut puis le Gujarat, sur les traces des boutres de commerce qui sillonnent encore l’océan Indien. Déployée sur plus de 600 m², cette exposition est accompagnée par la présence à flot du boutre Nizwa construit à Al-Ashqarrah en 1992 (25 m). Téléchargez le communiqué de presse Exposition construite avec le soutien de l’ambassade du sultanat d’Oman à Paris  SOO  et de WY Solid Logo - Side