Le manuscrit carolingien de Landévennec MS 960

Depuis la fuite des moines de l’abbaye de Landévennec en 913, l’évangéliaire, présenté dans l’exposition, n’était jamais revenu en Bretagne. Une occasion unique d’admirer ce document exceptionnel.

Probablement issu du fonds de l’abbaye de Clairvaux, le manuscrit MS960 a été écrit par les moines de Landévennec en 909. Sa présence en Champagne est sans doute la conséquence de la fuite des moines lors du sac de l’abbaye par les Vikings en 913. Parmi les représentations de cet ouvrage se trouve saint-Marc, associé ici à un cheval et non à un lion comme le veut la tradition judéo-chrétienne, ce qui trahit ses origines bretonnes (Marc’h signifiant cheval en breton).