Vendredis sur pilotis

Royal Street (blues New-Orléans)

Quelque part entre blues urbain d’avant-guerre, ragtime, jazz et chanson populaire de la Nouvelle Orléans, la musique de Royal Street swingue et fleure bon le Bourbon et la fumée des cabarets. Les sonorités rugueuses du washboard (planche à laver) et de la guitare blues s’associent au velouté des cuivres et à la rondeur de la contrebasse. Les cinq musiciens revisitent joyeusement des standards qui ont fait danser ou pleurer l’Amérique de la Louisiane à Chicago.

Wacky Jugs (blues)

Un harmonica, une mandoline et une contrebasse suffisent au trio des Wacky Jugs à réinventer les sonorités rythmées et dansantes des fameux « jug bands » qui ont fait les belles heures du blues de Memphis dans les années 30. Tantôt dans un esprit de restitution fi­dèle du groove bancal des jug bands, tantôt dans l’innovation sonore avec l’accordéon et la mandoline électrique, les “Wacky Jugs” offrent en live un spectacle à l’énergie acoustique brute, rappelant que le blues est aussi une musique à danser.

Gratuit sans réservation
Respect des mesures sanitaires en vigueur

Programmation complète des Vendredis sur Pilotis.

array(1) { [0]=> array(2) { ["date"]=> string(29) "21 août 2020 - 21 août 2020" ["time"]=> string(25) "19 h 00 min - 21 h 00 min" } }
  • 21 août 2020 - 21 août 2020
  • 19 h 00 min - 21 h 00 min
Book Online

A flot

À proximité du musée à quai, le musée à flot permet au visiteur de découvrir une partie des collections du Port-musée. Plusieurs bateaux sont ainsi visitables de la cale au pont. Ces navires sont les témoins authentiques et rares d’un passé. Pour être conservés, ils sont restaurés régulièrement par les charpentiers du Port-musée qui oeuvrent sous les yeux des visiteurs.

Ces navires sont également les témoins d’un contexte socio-économique particulier et permettent ainsi d’aborder différentes thématiques telles que : la vie du port, les ressources maritimes en matières premières, les transmissions radio maritimes, la pêche en mer, les voies maritimes ou encore le grand cabotage européen. Par exemple, le Port-Rhu accueillait au XIXe siècle les voiliers de Norvège semblables à Anna Rosa qui apportaient à Douarnenez la rogue servant aux pêches sardinières qui alimentaient les très nombreuses conserveries.

En savoir plus